Interview de Candice Prévost, ancienne joueuse du PSG, de l’équipe de France de football (avec 4 sélections) et co – fondatrice de l’association Little Miss Soccer avec Mélina Boetti. 

Quand as-tu commencé à jouer au foot ?

J'ai débuté en 1998 le foot en club. J'avais 16 ans. Avant, je jouais avec mon frère, mes amis, voisins, et camarades de classe dans la rue, le parking derrière chez moi, ou encore la cour de récréation. C'était le foot de rue.

Dans quel club joues-tu / as-tu joué ?

J'ai joué à l'EAC foot (Évreux) un club multi sports. Je faisais du tennis avant dans ce même club. C'est ma meilleure amie qui m'a proposé de démarrer avec elle. Son père Norbert, était le président du Club. C'est d'ailleurs eux qui m'ont offert ma première paire de crampons.

Après j'ai continué au Psg. Je voulais jouer en D1 et en équipe de France et suivre une joueuse que j’admirais et qui a été moteur pour moi. Ingrid Boyeldieu.

J'ai joué 4 sélections en EDF et joué les universiades (championnat du monde universitaire).

Ce que tu ressens quand tu joues ?

La liberté. D'ailleurs à mon premier entraînement en club, à la fin on a fait une opposition de foot à 7. Je me sentais tellement bien dans ce groupe, dans ce sport que j'ai dû utiliser tout l'espace du terrain. C'était n'importe quoi, un peu brouillon mais je n'avais pas encore les codes tactiques.

Je m'en fichais. Je me sentais à ma place. Pourquoi respecter des lignes, des schémas ?

Ton plus beau souvenir de match ? ou de compétition ?

La victoire en finale de Coupe de France contre Montpellier. On gagne 5/0 à Bondoufle. Il y avait les ultras qui faisait du bruit, ma famille. Il faisait beau et chaud. Je me souviens bien de ce match.

Ton plus beau souvenir hors terrain ?

La présence de mes parents et mon frère à mes matchs. Ma mère me sifflait à l'échauffement pour annoncer son arrivée. Ça me rassurait et faisait bien marrer aussi.

Les soirées et autres moments conviviales avec le groupe, les filles.

As-tu une joueuse que tu affectionnes le plus ?

Ingrid Boyeldieu et Marinette Pichon. Je me souviens que je la regardais jouer à l'époque. Elle était différente. J'ai aimé aussi jouer avec Élise Bussaglia. Pas de chichi, à son passage au Psg elle était énorme !

Et celle d'aujourd'hui que j'aime beaucoup c'est Amel Majri. Elle a tout pour elle.

Ce que tu écoutes comme musique pour te motiver (si c’est le cas) ?

The gluteens /shake milk

Maysha music (elle est la fille de la première capitaine du psg d'ailleurs. C'est ma chouchoute)

Jain / Makeba (je marche en bondissant avec confiance dans la rue en l'écoutant)

Keny Arkana, fille du vent, nature sauvage.

J'en oublie tellement...

J'aime aussi volver... L'Espagne quoi !

La femme qui t’inspire le plus ?

Oula.... Dur de n'en citer qu'une.

Adèle Haenel, Céline Sciamma, Mona Chollet, Megan Rapinoe, Noémie De Lattre, Christiane Taubira, Virginie Des pentes, Blanche Gardin, Mélina Boetti, les Little Miss Soccer que nous avons rencontrées pendant le tour du monde.

Toutes les femmes qui cherchent leur place, qui ne se résignent pas, et qui tracent leur propre route avec le désir brûlant de liberté.

Le collectif des affichages autour des féminicides. Nous toutes.

J'aime l'idée d'un collectif plus qu'une personne.

Quel est ton rêve ?

Rolalala inception.

De chanter avec Céline Dion, de casser les reins de Menes et Riolo, de faire un Hug à Megan Rapinoe, de voir une femme à la tête de la FFF, qu'on arrive à une Vraie égalité F/H. Vivre dans une société progressiste et tirer un trait sur le patriarcat.

Autre chose que tu voudrais nous partager ?

Qui veut jouer contre moi au Padel?

Rejoignez l’association Little Miss Soccer https://littlemiss-soccer.com/ et suivez les sur Little Miss Soccer!